MON HISTOIRE

Je m’appelle Cristina Birri, massothérapeute, anciennement artiste en danse, diagnostiquée avec un trouble anxio-dépressif. 

J’ai pratiqué la danse dès l’âge de 11 ans, en passant du monde des loisirs à celui de la compétition, du DEC au BAC en danse, ainsi que par l’enseignement de la danse durant 5 ans. À travers ce parcours, j’ai lentement senti un fossé se creuser entre mon corps et moi. Je vivais des frustrations quand il n’était pas capable de faire ce que je lui demandais, j’étais découragée de ne pas performer comme je le souhaitais, j’étais épuisée, mal dans ma peau et démotivée. Malgré tout, j’ai développé un intérêt marqué pour le corps humain et sa complexité; c’est ce qui m’a amenée vers la massothérapie. En intégrant ce monde, j’ai réalisé que mon rapport au corps pouvait être doux et bienveillant au lieu d’être synonyme d’insatisfaction et d’inconfort.

À travers mes études en massothérapie et dans mon parcours thérapeutique personnel, j’ai graduellement mis derrière moi des années d’exigences irréalistes relatives à mon corps et ses capacités. Ayant quitté le milieu de la danse, où les critiques négatives pullulent, les remarques extérieures se sont faites plus rares. Cela dit, ma voix intérieure était encore teintée de dénigrement et c’était mon plus gros obstacle. Évidemment, la thérapie et la médication m’ont grandement aidée.

Heureusement, ma démarche en tant que thérapeute s’est alignée à mon expérience personnelle : en demandant aux personnes clientes quelles étaient leurs limites, je réaffirmais les miennes inconsciemment; en leur demandant quels étaient leurs besoins pour la séance, je me rappelais l’existence et l’importance des miens. Finalement, je conscientisais, bien banalement (mais pas si banalement que ça), que mon corps est un lieu sécuritaire, dont l’apparence évolue, où l’énergie fluctue et dont les besoins varient d’un jour à l’autre. J’apprends à être curieuse au lieu de juger ce qui s’y passe et j’encourage ma clientèle à faire de même. L’attention la plus précieuse est celle qu’on porte envers soi-même.

Au plaisir de vous rencontrer!

Retour en haut